Ces nouvelles façons de travailler qui se démocratisent

Depuis la fin des confinements successifs, les entreprises ont adopté de nouvelles manières de travailler. Certaines ont même pris forme depuis le début de la crise et semblent gagner des adeptes de jour en jour. Pendant que les entreprises réduisent leurs locaux ou les transforment en espace de coworking, les salariés expérimentent de nouvelles formes de travail. Certains vont même jusqu’à changer d’orientation professionnelle pour se tourner vers des secteurs devenus vitaux avec de la pandémie.

Le télétravail

C’est ce style de travail qui s’est très rapidement vu propulser sur le devant de la scène. Il est même récemment devenu obligatoire dans certains cas. Il a également connu bon nombre de détracteurs avant d’être finalement approuvé. À travers le blog picobusiness.net, vous pouvez en apprendre davantage sur les divers changements rencontrés dans le monde du travail depuis cette crise.

Lire également : Sont-ils des entrepreneurs ou du personnel ?

Le télétravail consiste à travailler à distance pour l’entreprise qui nous emploie avec des outils spécifiques. À cet effet, une période d’adaptation est mise en place par l’entreprise pour familiariser les salariés à cette nouvelle norme. Toutefois, le salarié est en droit de refuser de passer en télétravail. Ce mode de travail est légalement réglementé selon le type d’activité pouvant passer en télétravail ainsi que les horaires de travail.

Le salarié porté

Encore défini par le terme salarié en portage salarial, ce type de salarié est à l’image d’un travailleur indépendant. Il se lie d’un contrat de travail avec une société de portage salariale et peut proposer ses services à diverses structures clientes avec un contrat commercial. Il est libre de rechercher sa clientèle et de fixer ses propres modalités de travail. C’est une fonction réglementée par la loi qui n’est ouverte qu’aux personnes possédant une réelle expertise.

A voir aussi : Amplifier la voix des employés

Il peut s’agir d’un jeune diplômé, d’un ancien salarié au chômage ou même d’un retraité qui souhaite avoir des revenus complémentaires. Ce salarié est rémunéré par son entreprise de portage auquel il rend compte de ses interventions. Il bénéficie de la sécurité du salarié et opère en toute autonomie. C’est un mode de travail plus flexible et sécurisé.

nouvelles façons de travailler

Le digital nomade

C’est un travailleur qui voyage et travaille en même temps. C’est d’ailleurs un compromis entre le télétravail et le portage salarial. Il s’agit principalement de travailler à distance, mais au profit de l’entreprise de son choix. Vous n’êtes d’ailleurs pas contraint de déménager ou de rester à un endroit qui ne vous plaît pas. Vous êtes en mesure de travailler depuis n’importe quel endroit et des pays offrent même des visas pour digital nomade.

Tout le monde peut envisager d’être un nomade digital du moment que vous aimez voyager et avez assez de rigueur organisationnelle. De nombreux secteurs d’activité sont ouverts aux nomades digitaux et ils peuvent même créer leurs propres structures.

De nombreuses reconversions sont envisagées

La reconversion professionnelle s’effectue pour de nombreuses raisons. Parfois, il s’agit d’une décision volontaire ou provoquée par certaines situations. Dans l’un ou l’autre des cas, le mieux est de se tourner vers un secteur porteur d’avenir.

Dans le secteur du numérique

C’est de loin le secteur qui a connu le plus grand essor ces dernières années. Les métiers dans le digital ne cessent de se développer, donnant naissance à d’autres sous-activités tout aussi intéressantes. Le digital s’est assez assoupli et chaque entreprise a besoin d’un expert en numérique pour l’aider dans la gestion de ses données. Vous pouvez ainsi vous retrouver à un poste de développeur, d’expert en sécurité informatique, de gestionnaire de parc informatique, etc.

Il y a aussi les postes de commerçants digitaux ou d’expert en marketing digital sans oublier les domaines de l’IA et des data sciences. L’avantage avec ce secteur est qu’il est possible de travailler en tant que freelance et aussi de pouvoir se mettre rapidement à son compte. Les formations dans les métiers du numérique se sont d’ailleurs décuplées et sont rendues plus accessibles à ceux qui le désirent.

Dans le secteur de la satisfaction des collaborateurs

Dans le souci de s’adapter aux besoins de la clientèle, les entreprises oublient souvent de tenir compte de la satisfaction de leurs employés et collaborateurs. Surtout avec le confinement et le télétravail, de nombreux salariés se sont retrouvés en état de dépression avec un fort sentiment d’isolement. Dès lors, les DRH et leurs équipes ont mis en place des mesures pour accompagner ces salariés.

Avec un retour à la normale dans presque tous les secteurs, cette initiative s’est ensuite tournée vers le mode de travail sur place. Dans cette catégorie, vous pouvez retrouver les Chief Happiness Officer, les recruteurs en réalité virtuelle, le meeting evangelist et bien d’autres. Ce sont pour la plupart de nouveaux métiers qui ont de beaux jours devant eux.

Dans le secteur de la santé et de l’accompagnement

Le personnel soignant, les auxiliaires en santé, les professionnels de la santé, les assistants médicaux sont autant de secteurs qui recrutent en ce moment. Il est même possible de se spécialiser (aide aux personnes âgées, aux enfants, aux nouveau-nés, etc.). Les secteurs du bien-être, de la nutrition, de la relaxation sont aussi en plein essor avec la recherche de plus en plus d’assistants et de coachs. C’est donc le moment de faire parler votre passion.