Mention obligatoire sur le bulletin de paie : ce que vous devez savoir

Mention obligatoire sur le bulletin de paie ce que vous devez savoir

Votre fiche de paie vous paraît-elle confuse ? Cet article vous présente votre fiche de paie expliquée, avec une liste de tous les termes que vous devez connaître pour comprendre votre salaire. Apprenez vos droits sur les fiches de paie, pourquoi les fiches de paie sont importantes et comprenez votre fiche de paie en toute simplicité.

Qu’il s’agisse de votre première fiche de paie ou que vous travailliez depuis des années, il est toujours important de savoir comment votre salaire est calculé. Votre fiche de paie contient des informations importantes, notamment votre numéro de paie, votre salaire brut et net, et normalement votre code fiscal. Il est important de comprendre votre bulletin de salaire et de savoir comment vous assurer que vous recevez le bon montant.

Lire également : Pourquoi implanter son entreprise en pays d’Aix ?

Les informations que doit contenir votre fiche de paie

Votre fiche de paie doit comporter les informations suivantes.

  • Le salaire brut. Votre salaire complet avant déduction de tout impôt ou assurance nationale.
  • Le montant total de votre salaire net après déduction des impôts. C’est ce qu’on appelle votre salaire net.
  • Les montants des déductions qui changent d’un jour de paie à l’autre, et la nature de ces déductions. Ces retenues sont appelées retenues variables. Elles comprennent l’impôt et l’assurance nationale.
  • Le montant total des retenues fixes. Il s’agit des retenues qui ne changent pas d’un jour à l’autre, par exemple les cotisations syndicales. L’employeur n’est pas tenu de donner des détails sur la nature de ces retenues s’il fournit un relevé séparé contenant ces détails au moins une fois par an.
  • Le montant et la méthode de tout paiement partiel. Par exemple, les chiffres séparés d’un paiement en espèces et du solde crédité sur un compte bancaire.
  • Le code SIRET et APE. L’APE est aussi le code NAF qui est le numéro de la nomenclature d’activité de l’établissement d’emploi. Quant au SIRET, il s’agit d’un numéro d’inscription de l’employeur au répertoire national des établissements et entreprises.
  • La position du salarié c’est-à-dire son coefficient et son niveau d’hiérarchie dans l’entreprise.

Comprendre votre fiche de paie

Mention obligatoire sur le bulletin de paie ce que vous devez savoir

A lire aussi : 3 domaines clés pour améliorer votre entreprise

Vos informations personnelles : Votre nom, et parfois votre adresse personnelle, sont indiqués.

Votre numéro de paie : Certaines entreprises utilisent des numéros de paie pour identifier les personnes inscrites sur la liste de paie.

Date : La date à laquelle votre paie doit être créditée sur votre compte bancaire est généralement indiquée.

Période fiscale : Le chiffre indiqué ici représente la période d’imposition pour cette fiche de paie.

Votre code fiscal : Votre code fiscal vous sera envoyé.  Ce code indique à votre employeur le montant du salaire exonéré d’impôt que vous devez recevoir avant de déduire l’impôt du reste. Si le code est incorrect, vous risquez de payer trop ou trop peu d’impôts. Il est donc important de le vérifier en consultant votre dernier avis de code fiscal.

Paiements, salaires, primes et commissions : Ce document indique combien vous avez gagné en salaire avant toute déduction.

Il peut également indiquer comment votre salaire a été calculé. Par exemple, votre taux horaire et le nombre d’heures travaillées. Il peut également indiquer tout paiement supplémentaire que vous avez gagné en plus de votre salaire de base, comme des primes, des commissions ou des heures supplémentaires.

Dépenses : Votre employeur peut payer les dépenses qui vous sont dues par le biais de la paie. Certains employeurs inscrivent chaque dépense séparément sur la fiche de paie. D’autres les combinent pour faire apparaître un montant imposable ou non imposable.

Déductions – impôts et assurance nationale : Votre fiche de paie doit indiquer le montant des déductions variables, telles que l’impôt et l’assurance nationale. Il y a le montant des exonérations, le montant des cotisations de la protection sociale et le montant correspondant à l’évolution de la rémunération.

Qu’on soit un employeur ou un salarié, c’est important de connaitre le type d’infirmations qui doit figurer dans un bulletin de paie d’où la nécessité de lire cet article.

à voir

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.
J'accepte
Je refuse
Privacy Policy