Sont-ils des entrepreneurs ou du personnel ?

L’une des tâches les plus compliquées pour un propriétaire d’entreprise est d’être capable de classer correctement les personnes qui travaillent pour vous. En tant qu’entreprise
unipersonnelle, c’est assez facile, quand on y fait entrer quelqu’un, c’est un arrangement temporaire. Dans le cadre d’une opération de plus grande envergure, les choses deviennent un peu plus difficiles. Le ministère du Travail et l’IRS viennent de compliquer la situation. Le ministère du Travail et l’IRS se sont associés à certains gouvernements d’États pour sévir contre les erreurs de classification des employés. Voici quelques lignes directrices pour vous garder du bon côté du ministère du Travail.

Entrepreneurs indépendants

A lire en complément : Comment la poubelle extérieure design est-elle devenue LA référence en matière de mobilier urbain ?

La clé de ce terme est le degré d’autonomie dont jouit cet entrepreneur. Aux yeux de l’IRS, un entrepreneur indépendant est une personne qui possède et
exploite sa propre entreprise. Pour que l’IRS considère la personne comme un entrepreneur indépendant, vous devez lui dire l’étendue des travaux et ce que le produit final doit être et l’entrepreneur décide comment le compléter. L’IRS utilise une analyse de 20 facteurs pour déterminer le statut d’entrepreneur indépendant, si vous répondez que vous êtes responsable d’au moins dix de ces domaines, vous devez envisager de réévaluer leur statut.

1. Leur dites-vous quand, où et comment travailler ?

A lire également : Quand faut-il prendre une assurance professionnelle ?

2. Est-ce que vous leur offrez de la formation ?

3. Leurs systèmes s’intègrent-ils aux vôtres ?

4. L’entrepreneur peut-il envoyer un remplaçant pour accomplir la
tâche ?

5. Peuvent-ils engager leurs propres assistants ?

6. Combien de fois travaillent-ils pour vous ? S’agit-il d’un contrat spécifique
ou récurrent ?

7. Fixez-vous les heures de travail ?

8. Avez-vous besoin de travaux de CE de la part d’entrepreneurs ?

9. Peuvent-ils travailler pour vous uniquement dans vos locaux ?

10. Définissez-vous l’ordre de livraison pour le travail ?

11. Payez-vous à l’heure ou par projet réalisé ?

12. Qui paie les frais de déplacement ?

13. Qui achète les outils et le matériel ?

14. Réalisent-ils un profit ou une perte dans le cadre de l’arrangement ?

15. Sont-ils capables de travailler pour plus d’un client à la
fois ?

16. Leurs services sont-ils accessibles au grand public ?

17. Ont-ils des investissements financiers dans l’emplacement ou l’
équipement utilisé pour fournir les services ?

18. Pouvez-vous les virer à tout moment ?

19. Peuvent-ils cesser de fumer à tout moment ?

Si vous êtes responsable d’au moins dix de ces domaines, adressez-vous à votre fiscaliste ou demandez une décision de l’IRS en utilisant un formulaire SS-8. Il s’agit d’une détermination très importante ; une mauvaise détermination peut vous coûter la vie sous la forme d’une facture impayée de charges sociales. Une décision de l’IRS est très subjective et peut sembler un peu comme un test du vent, mais il faut s’asseoir avec un fiscaliste pour s’assurer que rien n’est omis ou trompeur. Bonne chance !

à voir

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.
J'accepte
Je refuse
Privacy Policy