Le Lean Management pour gagner en compétitivité

lean management

Le lean management séduit de plus en plus d’entreprises en quête d’une meilleure rentabilité, de meilleures conditions de travail pour leurs collaborateurs et in fine de meilleures performances. Zoom sur cette méthode de gestion du travail inspirée de la rigueur japonaise.

Le lean management, c’est quoi ?

Pour améliorer la qualité de travail et rentabiliser un maximum les opérations menées au sein de l’entreprise, le lean management constitue une stratégie de plus en plus prisée, aussi bien dans la production industrielle que dans les secteurs administratifs et de conception. Les grands groupes comme les start-ups sont de plus en plus nombreux à se laisser séduire par cette méthode basée sur l’élimination du superflu et l’optimisation des performances.

A lire également : Sheryl Sandberg, directrice de l'exploitation de Facebook, partage 3 grands conseils pour bâtir une entreprise

Le lean management, qui signifie littéralement « gestion maigre », vise en effet à se concentrer exclusivement sur l’essentiel en supprimant au maximum tous les éléments menant au gaspillage de temps, d’argent et de matières. Cette méthode de gestion en entreprise est inspirée du fonctionnement mis en place au sein des usines japonaises Toyota après la Seconde Guerre Mondiale et jusque dans les années 70.

Le lean management séduit de plus en plus

Mettre en place un lean management au sein de son entreprise a de nombreux avantages. Basée sur 4 principes fondamentaux que sont la compréhension des besoins clients, la réduction du temps de production, l’analyse des problématiques et la fédération des collaborateurs, cette méthode de travail séduit de plus en plus d’entreprises de tous horizons. Le lean management prend la forme d’un véritable état d’esprit d’entreprise, mis en place grâce à l’application de différentes pratiques standardisées menant à l’élimination des tâches et des éléments sans valeur ajoutée. Il permet ainsi de réduire efficacement la surproduction, les délais, les pannes et les temps morts, la mauvaise gestion des stocks, les coûts de production et les processus non adaptés.

A lire aussi : Développer son cabinet d’expert-comptable grâce au marketing événementiel

Le lean management a également pour but d’améliorer le bien-être au travail, la communication entre les équipes et la mise en valeur des compétences de chacun. Grâce à toutes ces améliorations, le lean management permet à l’entreprise d’optimiser la qualité, de maximiser ses rendements et par conséquent d’améliorer sa compétitivité.

Différents outils de lean management à mettre en place

Instaurer le lean management au sein d’une entreprise passe par la mise en pratique de plusieurs outils bien définis. Parmi les plus connus, on peut citer la méthode 5S, directement issue de la gestion du travail dans les ateliers japonais Toyota. Cette méthode consiste à assainir l’environnement de travail en misant sur l’organisation, le rangement et la propreté. Elle permet ainsi de réduire les pertes de temps, d’éliminer les risques d’erreur et de maximiser la productivité.

La méthode Six Sigma est également l’une des plus efficaces pour optimiser la qualité des biens et services fournis par l’entreprise, via des sondages, des questionnaires de satisfaction et l’analyse des statistiques de vente et de production.

Le lean management comprend également d’autres outils comme la méthode Kaizen, la méthode SMED (Single Minute Exchange of Dies) ou encore la méthode VSM (Value Stream Mapping) qui visent chacune à améliorer un aspect différent du travail de l’entreprise, dans le but ultime d’en améliorer le rendement et les performances globales.