Comment passer de l’indivision à la SCI ?

Comme d’autres types d’entreprises, un SCI exige la création d’une contribution de la part des partenaires fondateurs. Ceci est fait en ce qui concerne la formation du capital social de la structure. Ces contributions peuvent également prendre diverses formes et sont librement définies dans les statuts de la SCI. Par exemple, un associé peut contribuer au capital social sous la forme d’une somme d’argent représentant des contributions en espèces. Il peut également fournir des avantages en nature. En particulier, par le transfert de biens en pleine propriété, usufruit ou biens immobiliers pour l’enregistrement du SCI. Dans certains cas, ces avantages peuvent également consister en une propriété indivise. Découvrez ce que vous devez savoir sur la contribution de la propriété indivise à un IBS traditionnel ou aux IBS familiaux.

Indivise en un SCI en quelques mots

Conformément à l’article 815 et suivants du Code civil l’indivision est une situation juridique de fait qui survientlorsque deux personnes ou plus sont copropriétaires d’un bien ou d’une masse de biens et possèdent des parts égales du même type de droits (propriété et/ou droits de participation aux bénéfices). C’ est ce qu’on appelle un quota indivis. Dans la mesure où un cointérêt détient donc une partie du terrain, les actifs indivis doivent donc être gérés conjointement par toute participation. Ceci en pleine conformité avec les règles légales de la direction d’Indivision.

Lire également : Les solutions de consentement RGPD

Le plus souvent, l’indivision découle de la loi. Surtout dans le cadre de l’ouverture d’une succession après un décès avant le partage des biens. Ou après une procédure pour l’effondrement du mariage dans une communauté de propriété avant que les devoirs aient lieu. Néanmoins, il arrive aussi que l’indivis soit le résultat de la volonté des parties à un d’acquérir ensemble un bien ou un groupe immobilier, notamment pour la création de l’ICC, qu’il s’agisse de l’impôt sur le revenu ou de l’impôt sur les sociétés. Dans ce cas, la distribution de la propriété des biens acquis en tant que biens indivis est effectuée conformément aux actions indiquées dans les avis d’acquisition, et non sur la base d’un financement.

La propriété en béton indivise, qui est aussi appelée propriété indivise, est donc une propriété appartenant à plusieurs personnes. D’un autre côté, il vaut la peine de savoir que ces actifs indivis peuvent prendre différentes formes. Par conséquent, il peut s’agir d’une somme d’argent ou d’un bien meuble (œuvre d’art, voiture, etc.). Il peut également s’agir de biens immobiliers (résidence principale, maison, appartement, terrain…) ou de titres incorporels (actions, actions, etc.).

A lire en complément : C'est quoi le numéro de Siret ?

Le principe d’une contribution de la propriété indivise à un IBS

Bien qu’un la propriété indivise implique qu’au moins deux personnes en sont propriétaires, rien ne puisse empêcher les actionnaires de verser ce type de biens à un IBS. Cette propriété en question, comme mentionné ci-dessus, peut être un appartement, une parcelle de terrain, un bien meuble ou même un titre incorporel. En fait, il existe deux façons d’obtenir une propriété indivise à un IBS. D’une part, une personne divisée peut contribuer sa part indivise en termes de part sociale du SCI. D’ un autre côté, toutes les personnes indivis peuvent contribuer à la propriété indivise d’un IBS. En général, il s’agit d’une propriété obtenue en héritage.

D’ autre part, l’apport d’un actif indivis, comme d’autres formes de contribution au capital de la SCI, donne droit à des actions indivis. L’indivision est ensuite déplacée vers les titres de la Remplacement reçu pour l’enregistrement. Ainsi, chaque coactionnaire reçoit le statut d’associé, bien que ses prérogatives restent très limitées. En fait, ils sont obligés de désigner un représentant unique pour le représenter lorsqu’ils décident des assemblées générales. Les pouvoirs de ce représentant peuvent donc être mentionnés dans les statuts de la SCI. Toutefois, des accords restrictifs visant à limiter ses pouvoirs et la date limite du mandat. Évidemment, en tant qu’associé, chaque coactionnaire se réserve son droit individuel de participer aux décisions de refus majeures, bien qu’il ne puisse pas choisir.

En plus de cette situation, il convient de noter que la loi n’exige pas de compensation pour une contribution indivise au bien par l’attribution d’actions indivis. En effet, chaque actionnaire membre perçoit des actions de SCI proportionnellement à ses propres droits indivis. Dans cette hypothèse s’arrête et il est-ce que le partage des faits a lieu. Chaque ancien actionnaire est pleinement associé et bénéficie de tous les privilèges associés à cette qualité. Toutefois, il convient de garder à l’esprit qu’il est nécessaire de respecter les règles de protection pour le partage des mineurs. Un droit d’action de 1 % doit également être versé au ministère des Finances.

Si un immeuble est contribué à la création d’un SCI assujetti à l’impôt sur les sociétés, une taxe d’enregistrement de 5 % doit être payée. Une exonération des droits d’enregistrement est accordée pour la création d’un CTI assujetti à l’impôt sur le revenu. Dans le cas d’une vente des unités du SCI, il convient de noter que le régime fiscal s’applique à l’imposition des gains en capital immobiliers lorsque la valeur du transfert des unités dépasse leur valeur initiale.

Contribution d’une propriété indivise à un ICS : réalisation d’un Contribution

Il est important de savoir que la contribution de biens indivis à une famille conventionnelle IBS ou IBS est un acte de disposition. En conséquence, cela implique le transfert de certains droits à la propriété du SCI. Par conséquent, même si une seule partie participe à la contribution, il est toujours conseillé de demander le consentement des autres parties. Et c’est pour éviter les litiges en passant l’indivision. Deuxièmement, bien que cela ne soit pas obligatoire , un document notarié pour certifier la contribution devrait être établi. Surtout quand il s’agit de titres incorporels, c’est-à-dire des actions au sein d’une autre société. Ledit instrument de contribution doit ensuite être signalé au SCI.

En plus de cette procédure, il est également important d’enregistrer l’opération de contribution par écrit. Cela se fait généralement sous la forme d’un acte privé ou notarié d’un acte . Les conditions sont donc librement déterminées par les partenaires du SCI et doivent être jointes aux statuts.

Si, dans la plupart des cas, la contribution des biens indivis est impliquée dans la formation de l’ICS, elle peut aussi avoir lieu au cours de la vie sociale par une augmentation de capital. Dans ce cas, les actionnaires fournisteurs ont droit à des actions supplémentaires du SCI. Cela signifie qu’ils peuvent avoir un plus grand pouvoir décisionnel dans la vie de la société.

Bon à savoir

Toute personne physique ou morale, autre que les associés du SCI, peut apporter la contribution de biens indivis en cas d’augmentation du capital de CI.